2020, année autonome et hydrogène

Facebooktwittergoogle_pluslinkedinmail

Et si en 2020, la partie était gagnée ? Et si en 2020 ce blog n’avait plus de sens ? Et si en 2020, les véhicules autonomes et à l’hydrogène commençaient à véritablement s’installer dans le paysage pour enfin révolutionner et solutionner une mobilité qui n’a plus vu grand chose de neuf depuis l’invention de l’automobile ? Oui mais, à deux ambitions, deux problèmes de taille : politiques et infrastructures quand tu nous tiens…

2020 : objectif voiture hydrogène

Lors des derniers salons de Détroit et Genève, Honda annonçait une mise en production de son concept FCV pour mars 2016, au Japon dans un premier temps. Autant dire pour demain donc ! Mais c’est dans une interview accordée au magazine Autocar qu’Honda dévoile un rétroplanning plus réaliste pour le marché de masse. 2020 devrait être une année de transition pour arriver à une technologie parfaitement acceptée dès 2025.

En attendant, c’est bien sûr le réseau et l’infrastructure qu’il faudra continuer à développer pour assurer le succès de l’hydrogène. De l’aveux même de Thomas Brachmann, head of powertrain development at Honda, les plus amoureux de l’électricité (comme la Norvège) recherchent des solutions plus flexibles capables d’apporter plus d’autonomie (comme l’hydrogène).

Honda a donc encore 4 bonnes années devant lui pour peaufiner son concept en conditions réelles avant qu’il ne débouche sur un marché bien plus large. Quant aux autres constructeurs, sans doute auront-ils rattrapé leur retard d’ici-là… Non, l’hydrogène pour tous n’est peut-être pas pour 2020, mais les plus geeks d’entre-nous joueront encore et toujours leur rôle de prescripteur pour populariser et installer petit-à-petit cette technologie sur nos routes.

2020 : objectif voiture autonome

Il y a environ 10 jours, le grand leader de la voiture autonome, Google, annonçait son premier bilan de 6 années de tests de voitures autonomes sur les routes de Californie : 11 petits accidents (jamais en tort), sur 2,7 millions de kilomètres… Plus sûr que ça tu meurs.

Mais les constructeurs historiques ne s’avouent pas vaincu. Nissan semble d’ailleurs miser ses oeufs de R&D dans la voiture connectée et autonome. C’est Carlos Ghosn qui l’annonçait au Mobile World Congress et plus récemment dans le Washington Post : Nissan maîtrisera la technologie en 2020, et il va même plus loin en annonçant la sortie des véhicules autonomes… Mais sous quelle forme ?

Car le plus intéressant dans cette annonce est certainement la manière dont le groupe entend introduire la voiture autonome : plutôt une assistance très poussée, et dans certaines conditions de circulation… C’est qu’à l’entendre, même si la technologie est prête pour se lancer sur le chemin du 100% autonome, il reste un problème de taille à régler : le ou les cadre(s) législatif(s).

Si les États-Unis, la France et l’Allemagne commencent à autoriser certains essais de voitures autonomes dans un cadre souvent strict, leur démocratisation posera bien des problèmes, notamment en termes de responsabilité et d’assurance. Alors, 2020, année autonome? Sûrement pas. Mais connectée et assistée, sans doute ! Au plus grand plaisir des plus geeks d’entre-nous, lassés d’assister à un trafic chaotique et inefficace, indigne de notre époque.

2020 : objectif Mooove ?

Allez… En 2020 tous nos problèmes de mobilité ne seront pas encore résolus, mais on espère bien voir se démocratiser des solutions aussi bien connectées et intelligentes que peu polluantes. Par ce premier article je voulais mettre en lumière les deux plus grands enjeux, selon moi, de la mobilité personnelle. Rendez-vous dans 5 ans ? 😉

En attendant de voir atterrir  ces solutions de « rupture », les acteurs de la mobilité et du transport ne manqueront pas d’imagination pour vous faire bouger autrement et plus efficacement. Ça a d’ailleurs déjà commencé : vélos électriques, scooters, gyro, partage… C’est un marché en pleine ébullition mais méconnu des moins geeks que je me ferai une joie de vous présenter sur ce blog. À toute sur mooove.eu !

One Response

  1. Vincent 25 mai 2015

Leave a Reply

dix + cinq =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.